Laurie

Laurie – Promo 2012

 

Quel a été votre parcours avant la licence ?   

« J’ai d’abord validé un BAC STG option mercatique puis j’ai fait un DUT GEA option comptabilité et finances ».


Votre ressenti quant à la licence.

Pourquoi avoir choisie cette licence ?

« Pour l’alternance et pour les thématiques de la gestion patrimoniale et l’immobilier en même temps. La licence avait en plus de ça une très bonne réputation ».

Les points positifs

« L’alternance permet d’apprendre la vie en entreprise et d’être confronté a des vrais cas, et de mettre en application nos cours ».

Les cours ont été donnés par des professionnels, qui pour la plupart étaient pédagogues De plus ils se maintenaient à jour (fiscalité de l’année en cours, …) ».

 

En quoi l’alternance a joué un rôle dans votre insertion professionnelle ?

« Cela permet de se lancer dans le monde professionnel « en douceur », de commencé à se créer son réseau, et d’être certain de son choix professionnel ».

Où avez-vous effectué votre alternance ?

« À la Banque Populaire des Alpes ».

Comment avez-vous trouvé votre alternance et quelles ont été les difficultés rencontrées ?

« J’avais déjà travaillé plusieurs fois dans cette entreprise en tant qu’auxiliaire d’été et pratiqué des stages ».

Travaillez-vous toujours au sein de cette structure ? Si non veuillez expliquer les raisons de cette décision.

« Non, plus depuis bientôt 3 mois, car j’ai déménagé dans une autre région et les Banques Populaires sont des banques régionales. La Banque Populaire des Alpes ne couvre donc pas la région Parisienne. J’ai cependant fait un « transfert groupe » et je travail toujours dans le même Groupe ».

 

Quel a été votre parcours après la licence ? Pourquoi ?

« Après la licence j’ai effectué un Master en gestion de patrimoine avec différents stages de 6 mois, que j’ai effectué au sein de la Banque Populaire des Alpes dans une agence patrimoniale.

A la fin de ce M2, j’ai était embauchée en CDI en tant que conseiller mixte : privé/particulier au sein de la même entreprise.

Pour moi, le master est mieux reconnu dans le domaine de la finance qu’une licence professionnelle, étant nombreux sur le marché, c’est pourquoi j’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté et continuer sur un Master pendant que j’étais encore dans mes études. 

Comments