Madame Maria SGARRA

Madame Maria SGARRA – Guerrero & Associés – 10/10/2013

Quelles études avez vous faites avant de faire la licence ?

J’ai un cursus hétéroclite car j’ai démarré par une formation de compositeur typographe, puis j’ai travaillé 4 ans dans une société d’édition sur Paris. De retour à Grenoble j’ai ensuite changé de secteur d’activité en intégrant une agence immobilière du groupe Century 21 et une agence familiale du centre-ville en tant que négociatrice. J’ai poursuivi dans cette voie durant 12 ans tout en validant un BTS négociation et relation client (NRC) grâce à la validation d’acquis.

En quelle année avez-vous fait la licence ?

J’ai effectué la licence sur 2 ans, j’ai commencé la licence en 2008/2009 en cours d’année scolaire et d’un commun accord avec la direction de la licence j’ai passé un maximum d’épreuves cette année-là, dont le projet tuteuré, et le reste sur l’année 2009/2010, notamment le mémoire. La première année je n’ai pas effectué de stage car je suis arrivée dans la licence en cours de route je l’ai donc faite par le biais de la formation continue, cela m’a permis de travailler les cours et de me remettre à niveau. La deuxième année j’ai effectué mon stage au cabinet Guerrero&Associés car cela correspondait à mon projet professionnel d’intégrer se cabinet.

Pourquoi avez-vous choisi cette licence ?

Après 15 ans dans l’immobilier, je me suis remise en question professionnellement et j’ai eu envie d’évoluer vers un métier plus large de conseil et d’accompagnement du client en tenant compte de ses besoins et de ses attentes (immobilier patrimonial, de rendement, défiscalisant etc.), De plus je connaissais déjà M. Guerrero [gérant du cabinet de gestion de patrimoine Guerrero&Associés] nous souhaitions travailler ensemble au sein de son cabinet mais pour cela j’avais besoin d’une formation en gestion de patrimoine. 

Comment avez-vous connu la licence ?

M. Guerrero m’a parlé de la licence professionnelle Gestion Immobilière et Patrimoniale de Grenoble, car suite à une démarche et une présentation réalisée par Monsieur BUREAU ancien directeur de la licence (ou l’IUT 2 de Grenoble), il avait été très favorable en tant de directeur de banque à la création de cette licence. Elle correspond bien aux attentes des professionnels de la banque. 

Avez-vous eu des difficultés à reprendre les études ?

Le fait de la faire sur 2 ans a été un atout car ce n’est pas simple de se remettre dans les études après avoir travaillé pendant 25 ans. Cela aurait été plus difficile si j’avais dû la faire en une année.
Le contact avec les étudiants classiques s’est bien passé, bien que certains avaient l’âge de mes enfants. Il est vrai toute fois qu’il y a un décalage au niveau du monde du travail pour eux et des cours pour moi qui était déconnectée depuis toutes ces années.  Pour la combinaison étude-travail, la première année je n’ai pas fait pas de stage, mais la deuxième année, il a fallu concilier étude et productivité. Il ne reste pas beaucoup de temps libre avec la famille mais elle m’a bien soutenue.

Avec le recul, quels sont les points forts de la licence ?

Elle développe la partie conseil et la prise en main du client pour l’accompagner. Elle permet d’avoir une vision large et de connaître les bases de tous les aspects de la gestion de patrimoine. 

La licence vous sert elle actuellement ?

Oui à 100%, si je ne l’avais pas faite, je n’aurais probablement pas osé travailler ici. On ne s’improvise pas CGP, c’est un métier très complet qui nécessite une formation globale sur tous les aspects de la gestion de patrimoine, même si vous êtes spécialisés dans un domaine, sinon vous êtes réducteur sur les solutions que vous proposez à votre client. 

Quel a été votre parcours professionnel depuis la licence ?

Je suis restée salariée chez Guerrero&Associés jusqu’à fin 2010. En 2011 j’ai monté une agence immobilière en parallèle pour me repositionner par rapport à l’immobilier. En 2012 je suis devenue associée au cabinet Guerrero dans la partie immobilière car notre cabinet est divisé en 4 parties (immobilière, assurance de personne, courtage de prêt et finance/placement). Je m’occupe donc de l’immobilier principalement pour de la défiscalisation et de l’immobilier patrimonial.

Conseilleriez-vous la licence ? Pourquoi ?

Pour faire ce métier il faut passer par une formation qui est très généraliste mais indispensable à ce métier. En ce qui me concerne, la licence est très complète et je la conseillerais à tous ceux qui veulent faire ce métier. C’est beaucoup de travail mais ça en vaut la peine, c’est gratifiant. Si c’était à refaire, je le referais !

Comments